Accueil > Archives > 2006 > Les Seniors41 aux sport d’hiver à Val Cenis

Les Seniors41 aux sport d’hiver à Val Cenis

du 22 au 29 janvier 2005

jeudi 6 avril 2006, par GAUDIN Jean-Pierre

C’est 26 participants qui sont arrivés le samedi sous la pluie, notre ami Paul, souffrant ayant du renoncer, nous avons pensé à lui.

Après, la prise des skis au magasin de sport, le pot d’accueil, la prise des consignes, c’est parti dès le dimanche matin, il ne pleut plus. Les alpins partent du centre, direction les pentes du mont Cenis et ce sera comme ça toute la semaine en essayant toutes les pistes disponibles, l’enneigement est bon. Les fondeurs prendront la navette pour rejoindre la vallée de Bessans haut lieu du ski de fond et quelques fois la petite piste tracée de l’autre côté du torrent.

Photo Jean-Pierre Gaudin

Dès le repas du midi, il nous manque deux personnes, après inventaire, c’est la famille Lamoulen. Le genou de Marie France a de nouveau lâché, elle réussira à revenir saine et sauve au centre avant la nuit par toutes les correspondances de télésièges, hélas son séjour est terminé. A l’heure où nous mettons sous presse le genou doit être guéri.

La nuit vient vite, après la douche, un mot commence à courir dans les couloirs, « un pot et non impôt », des mouvements inquiétants de personnes se fait entre les chambres et ce sera ainsi toute la semaine, je ne dénoncerais personne.

Le lundi, en fin d’après midi sur la piste, la neige se met à tomber avec un vent qui prend de l’ampleur en se refroidissant très vite. Les fondeurs sont en détresse dans la plaine de Bessans, dans la pénombre, on n’y voit plus rien aveuglés par une bourrasque, il faut accélérer le mouvement en suivant les traces et les panneaux pour regagner le chalet d’entrée des pistes où nous rentrons nous réchauffer avant de descendre au pays pour attendre la navette.

Eh oui le froid arrive rapidement, le mardi matin il faisait -20° et le reste de la semaine ce sera -24° qui sera affiché au chalet de Bessans la plus part du temps à l’ombre. Les fondeurs vont parcourir les nombreux km du site, sans une goutte de sueur. Ils vont même rallier le centre par le chemin du petit bonheur qui vient d’être ouvert, non sans quelques chutes dans la poudreuse.
Le Mardi soir, nous avions notre quota de blessés, Claude s’est fait percuté par un skieur, Claudio suite à un looping non contrôlé s’est abîmé l’épaule et c’est aussi fini pour lui.

Le pot officiel est fait ce soir car Claude et Marie France nous quittent comme prévu demain matin, bonne route.
Le froid fait déserter les pistes de ski de fond, plus un chat, à part quelques fêlés du Loir et Cher, on a payé on en veut pour notre argent, on est en pleine forme, toutes les pistes seront faites en fin de séjour.

Le froid s’en est pris aussi à nos voitures diesels, le gasoil est gelé, le jour du départ nous ferons appel au garage qui emmènera nos voitures sur un plateau pour réchauffer les réservoirs avant de prendre la route.
La prochaine fois remplissez vos réservoirs à l’arrivée et mettez de l’antigel.


Tout le monde semblait être satisfaits du séjour...