Accueil > Archives > 2010 > Sortie du week-end de l’Ascension 2009

Les pédaleurs du dolmen

Sortie du week-end de l’Ascension 2009

lundi 18 janvier 2010

à Chauvigné (35) au sud de La Baie du Mont Saint Michel.

 26 participants

Françoise et Alain Bordier, Nathalie et Denis Caps, Marie-France et Jean David, Jean-Claude Duchêne, Françoise et André Guéranger, Pierre Hérisson, Catherine et Patrice Housset, Catherine et Alain Malapert, Anne Mercier, Antoinette et Jean-Claude Parent, Marie-Françoise et Jean-Claude Parent, Alain Pérus, Marie-Françoise et Daniel Saunier, Annie et Gérard Villette, Josette et Claude Vincent.

 Jeudi 21 mai 2009

Rendez-vous à 6h45 pour un départ à 7h. Le temps est frais avec un ciel dégagé. A l’heure dite, le convoi composé de Il voitures se met en route. Cette année, nous n’utiliserons pas la remorque porte vélos du Club de Villebarou, chacun des 20 cyclotouristes s’est donc chargé de faire suivre sa monture. Le trésorier s’en satisfera, une facture de moins à régler ! Nous stoppons le convoi à Bouloire (72) pour nous approvisionner en pain frais, certains en profiteront pour compléter leurs provisions. Plus tard sur le trajet, Conlie se profile à l’horizon. C’est au bord de l’étang communal que la table est dressée pour la traditionnelle pause café où d’abondantes pâtisseries diverses et variées, toutes plus succulentes les unes que les autres, vont être jetées en pâture à une horde de cyclistes et d’accompagnants, et ce, bien qu’aucun effort ne le justifie. Merci aux généreux fournisseurs de tous ces délices. 30 minutes plus tard, nous reprenons notre route vers La Baie du Mont Saint Michel. A 12h30, arrivée au Gîte de La Maison Neuve à Chauvigné où Marie-Armelle et Luc Bobon nous accueillent. Nous nous répartissons dans les chambres, chacun essayant d’éviter la présence d’un ronfleur. TI y aura encore des sacrifié(e)s ! Pour le déjeuner, le pique-nique est pris dans une salle mise à notre disposition sur place. Les glacières s’ouvrent. TI est toujours impressionnant de voir tout ce qu’elles peuvent contenir ! Nous ne manquerons de rien, et nous ne mangerons pas tout. .. Rassasiés, voire repus, pas le temps de faire de sieste. Nous nous rendons en auto à 10 kms de là, dans la forêt de Ville Cartier où quelques-uns s’essaieront au parcours de santé. Le site héberge aussi un parcours accro branche, un moulin et un mini port pour bateaux électriques. Nous rentrons au gîte vers 18h.

 Vendredi 22 mai 2009

Départ prévu à 9h pour 7 non-cyclos et 19 cyclos, Marie-Françoise Parent reportant son effort au lendemain. TI fait froid et le ciel est clair. Après une séance photo dans la cour du gîte, le groupe part en direction du Mont Saint Michel, parcourant la campagne bretonne. Le relief nous permettra de l’apercevoir à plusieurs reprises. Midi sonne, nous arrivons à Beauvoir où nos accompagnants non-cyclos nous ont préparé 2 tables sur la rive du Couesnon avec vue sur le Mont Saint Michel. Le groupe fait honneur aux paniers repas : l’air du bord de mer, ça creuse ! Les desserts sont distribués quand un bruit sec retentit suivi d’un souffle. Tous les regards se tournent vers quelques uns de nos vélos couchés dans l’herbe, au soleil. Après une très rapide investigation, devinez à qui appartient ce vélo dont la chambre à air vient d’éclater en déjantant le pneu : Gérard, eh oui ! Le remplacement de la chambre à air va suivre. Ce qui est à noter, c’est la rapidité dont certains ont fait preuve pour aller mettre leur monture à l’ombre d’une hypothétique haie. L’incident étant clos, tout le monde repart, direction le chantier du barrage sur le Couesnon, outil de désensablement de la Baie du Mont Saint Michel. Au programme, visite de l’exposition et visionnage d’un film. L’écran en regardera dormir ! Ensuite, direction le pied du Mont pour une photo de groupe. Le but de la journée est atteint, il nous faut alors reprendre le chemin du retour. A une dizaine de kilomètres du gîte, un bruit sec se fait entendre. Tous les regards se tournent vers ... Eh non, ce n’est pas Gérard ! Il s’agit de Marie-France qui s’éclate (pardon, sa chambre à air).

S’en suit le remplacement de la chambre à air défectueuse au bord d’une route traversant la verte campagne bretonne, par un beau soleil de mai ... C’est vers 18h que tout le monde parviendra au gîte avec environ 80 kms parcourus selon les compteurs ... La mousse coule, une bien belle journée qui s’achève !

 Samedi 23 mai 2009

Départ 9h pour 6 non-cyclos et 20 cyclos. TI fait moins frais que la veille, mais le ciel est couvert. Coté parcours, nous prenons la direction de Cancale. Après une trentaine de kilomètres à travers la toujours verte campagne bretonne, se profile devant nous le menhir de Champ Dolent. Une photo s’impose devant ce mégalithe. Ceci étant fait, nous repartons direction le Mont Dol. L’ascension en sera obligatoire, c’est en son sommet que nous pique-niquerons. Rassurez-vous, chacun y parviendra selon ses possibilités ! Le temps est menaçant, et c’est une fois le déjeuner englouti et le café pris que la pluie se manifeste. Marie-Françoise opte alors pour le retour en voiture. Finalement, nous serons plus mouillés par les éclaboussures du roulage que par ce qui tombe. Une heure plus tard, le soleil est de retour. A 10 kms du gîte, et comme il est tôt, deux options se profilent : retour direct pour 6 cyclos, petit détour improvisé de 15 kms pour les 13 autres. Entre 80 et 95 kms ont été parcourus. Re coule la mousse à la descente du vélo. Ce soir là, le repas amélioré nous sera servi avec entre autre au menu de la biche élevée sur la ferme du gîte : excellent.

 Dimanche 24 mai 2009

L’heure du départ sonne. Branle bas de combat, rassemblement des affaires, chargement des voitures, règlement et répartition des frais, le tout par un temps ensoleillé et chaud.

 Bilan

Ce week end est à la hauteur des précédents avec en moyenne 170kms parcourus et 2 crevaisons coté fond de jantes.

 Merci

Merci aux participants d’avoir participé, merci à l’hébergement de nous avoir hébergés, merci à Marie-Armelle pour les paniers repas, les diners et les petits déjeuners, merci à la Baie du Mont Saint Michel de nous avoir dévoilé son relief, et surtout, un Grand Merci à Josette et Claude qui nous ont concoctés ce déplacement très bien organisé.