Accueil > Archives > 2014 > Le projet fédéral 2013-2016

Le projet fédéral 2013-2016

vendredi 7 février 2014, par Roland Bouat, BERTHIN Jean-Marie

« Le cyclotourisme : une pratique pour tous et un art de vivre »

 Les objectifs de la FFCT  

  1. Améliorer l’accueil dans tous les clubs, et en créer de nouveaux.
  2. Faire connaître le niveau de compétence de la FFCT   et son savoir-faire en matière de cyclotourisme auprès des collectivités et des institutions.
  3. Développer le tourisme à vélo dans toute la France pour le grand public.
  4. Défendre les intérêts de la pratique cycliste dans les sports de nature.
  5. Favoriser la pratique du vélo pour les jeunes, les familles et les femmes.
  6. Maintenir le « capital santé » par une pratique régulière et lutter contre la sédentarité.
  7. Conforter son rôle d’expert et placer la sécurité comme une de ses priorités.
  8. Contribuer à l’aménagement des territoires pour l’usage des cyclistes.
  9. Faciliter l’accès aux différents publics en luttant contre l’exclusion.
  10. Conseiller les collectivités locales et territoriales dans le développement du réseau cyclable et participer à l’amélioration des aménagements urbains.
  11. Valoriser les acquis et le statut des bénévoles, en garantissant l’indépendance du mouvement cyclotouriste.
  12. Soutenir les organisateurs auprès des services préfectoraux, dans le respect de la règlementation.

 Les 6 secteurs prioritaires

  • 1 - Le tourisme à vélo, l’éthique fédérale, la dimension internationale.
  • 2 - L’accueil dans les clubs de toutes et tous.
  • 3 - Le développement du cyclotourisme auprès des jeunes.
  • 4 - La communication.
  • 5 - La formation des éducateurs et des dirigeants.
  • 6 - La sécurité et la santé.

 1 - Le tourisme à vélo, l’éthique fédérale, la dimension internationale

  • Tourisme à vélo : Le cyclotourisme permet la découverte de nos régions et de leur patrimoine. (voir veloenfrance.fr Le portail français gratuit du tourisme à vélo)
  • Ethique : La Fédération française de cyclotourisme préserve ses valeurs, les partage dans ses clubs et les diffuse autour d’elle.
  • International : renforcer l’action de l’Union européenne de cyclotourisme (UECT) et mise en place le projet « Le cyclotourisme, un outil au service de la citoyenneté européenne ».

 2 - L’accueil dans les clubs

  • • Accueil des cyclotouristes expérimentés
  • • Accueil des débutants
  • • Accueil des familles
  • • Accueil des personnes en situation de handicap

 3 - Le développement du cyclotourisme auprès des jeunes

  • Encourager la création et la pérennisation de structures d’accueil Jeunes dans les clubs.
  • ’ “Booster” les formations de jeunes éducateurs clubs avec un objectif ambitieux : un stage dans chaque CoDep  .
  • ’ Valoriser les rencontres de jeunes au niveau de toutes les structures par un calendrier spécifique.
  • ’ Aider les écoles et points d’accueil existants.
  • L’accès à l’autonomie et l’éducation routière, le respect des règles, la maîtrise de la bicyclette sont les objectifs éducatifs prioritaires.

 4 - La communication

  • L’augmentation de sa notoriété et de son activité, totalement en phase avec les attentes du grand public en matière de loisir, permettra d’accroître le nombre d’adhérents et donc la force de son mouvement.
  • La coordination, du niveau national au niveau local, est indispensable afin d’appuyer sa crédibilité vers les institutions.

 5 – la formation

  • 1. Former davantage d’animateurs clubs, clé de voûte de l’accueil des débutants.
  • 2. Renforcer le dispositif des éducateurs fédéraux pour structurer les écoles et les séjours.
  • 3. S’appuyer sur les délégués régionaux à la formation pour harmoniser les calendriers.
  • La commission nationale de Formation met ses compétences au service des autres commissions et des structures.

 6 – La sécurité

  • Agir pour faire respecter le Code de la route et de la rue de tous les usagers par un comportement responsable.
  • « Le cyclotourisme est une activité physique et sportive pratiquée dans des conditions aptes à maintenir ou à améliorer la santé de tous les pratiquants ».