Accueil > Archives > 2008 > Cycler vers Saint-Jacques de Compostelle

Le Maillon

Cycler vers Saint-Jacques de Compostelle

lundi 21 janvier 2008, par VOISIN Guy , RIVARD Roger

On ne se rend pas par hasard à St Jacques. Après un bon entraînement et un itinéraire judicieusement étudié : Roger Rivard et Guy Voisin du Club de l’ASJ Cyclotourisme de La Chaussée Saint Victor sont prêts pour ce pèlerinage.

Dimanche 26 août 2007 : La Chaussée Saint Victor – Lussac les Eglises ( 178 km )

Séance photos et départ à 7 h : Roger avec son vélo équipé de sacoches et Guy avec sa remorque. Quelques cyclos du club nous accompagne jusqu’à Valaire. Le temps est gris mais à 15 h le soleil présent.

Angé, après une erreur de direction qui nous vaut 20 km supplémentaires, nous poursuivons par une route vallonnée. Nous traversons le magnifique parc de la Brenne avec ses étangs. Avec notre portable, nous réservons une chambre à Lussac les Eglises. En arrivant au village , arrêt pour déguster une bière bien méritée. Bernard , le patron de restaurant est un ancien habitant de La Chaussée. Nous dînons chez lui et rejoignons notre chambre au domaine de Fan, très bon accueil.

Lundi 27 août : Lussac les Eglise – Saint Junien ( 75 km )

Lever 7 h. Excellent petit déjeuner . Départ à 7h,45. Arrêt à Bellac pour faire tamponner nos fiches de route. Blond, la Croix Blanche, Saint Junien ou nous déjeunons dans une cafétaria. Nous discutons de la remorque : elle est lourde à traîner et Guy peine. Nous envisageons de faire poser des sacoches sur son vélo. C’est lundi, les magasins sont fermés donc, location d’un véhicule et demi-tour à Blois.

Mardi 28 août : Guy fait le nécessaire pour aménager son vélo.

Mercredi 29 août : Blois – Saint Junien – Mareuil ( 81 km )

Départ matinal, arrivée à Saint Junien nous restituons le véhicule et repartons sur nos vélos. Guy voit la différence ! Le temps est gris et nous avons peur de la pluie. La route est très vallonnée. Rochechouart, Saint Mathieu où nous arrêtons déjeuner, l’accueil n’est pas terrible mais nous avons bien mangé.

Nous poursuivons notre route et à 5 km de Mareuil, nous sommes pris par l’orage, un déluge ! Nous nous mettons à l’abri devant une maison. Quelques minutes plus tard la propriétaire arrive et gentiment nous fait rentrer et nous offre le café, il existe encore des gens sympathiques ! … La pluie terminée, nous repartons en direction de Mareuil, un seul bar au village. Nous avons des difficultés pour trouver une chambre. Un client du bar, Tonio, nous prend en charge, téléphone à des amis et nous trouve de quoi dormir.

Jeudi 30 août : Mareuil – Bazas ( 158 km )

Après une très bonne nuit, nous partons à 7h,30 avec le beau temps. Arrêt pour prendre notre petit déjeuner et nous voici sur des routes plus roulantes. Arrêt et pique-nique près de Sainte Foy la Grande. Notre reprenons notre chemin qui est plus vallonné, nous quittons les bois pour traverser un superbe vignoble du Bergerac. Arrêt pour goûter le raisin … La Réole, Grignols, l’hôtel est complet ! Nous dévions un peu notre parcours pour Bazas où nous trouvons une chambre et le repas . Aujourd’hui, nous avons eu de la compagnie, en effet, un cyclo de la région qui nous a accompagnés durant 10 km puis un chien qui en fait de même sur plusieurs km …

Vendredi 31 août : Bazas – Orthez ( 149 km )

Lever à 7 h, il fait beau. Départ à 8h,20. Dès la sortie de Bazas, deux cyclistes font route avec nous sur plus de 15 km et nous indiquant un itinéraire soi disant plus court, nous n’en sommes pas certains !
pique-nique à Saint Justin, magnifique petit village sous un soleil resplendissant. Nous réservons une chambre à Sauveterre en Béarn mais vue la difficulté de la route, un peu plus tard nous annulons cette réservation. A Orthez nous trouvons l’hébergement à l’hôtel des Cyclos ! Après dîner, nous visitons la ville qui est magnifique et très bien illuminée.

Samedi 1er Septembre : Orthez – Burguette ( 96 km )

Lever à 7h, c’est de coutume. Petit déjeuner copieux et départ à 8h. Il fait frais mais beau. Nous commençons
la journée par une côte de plusieurs kilomètres. La route est très vallonnée ! … Vers midi, nous arrivons à Saint

Jean de Pied de Port. Nous pique-niquons à la terrasse d’un café avant d’attaquer la difficulté de la journée.

Après la frontière, montée sur 18 km et nous atteignons vers 15h,30 le Col de Ronceveau 1057 m d’altitude. Nous avons été accompagnés par un espagnol en VTT   qui fait lui aussi le Chemin de St Jacques. Au sommet, près de la Chapelle quelques photos souvenirs .Nous entamons la descente et arrêt au Couvent Refuge où il y a beaucoup de pèlerins ( à pied, en vélo, en VTT   … ). Nous abandonnons cet hébergement et trouvons une chambre à Burguette chez l’habitant ( Cassa Rural ) .

Aujourd’hui, nous sommes à 739 km de Blois et à 790 km de Saint Jacques de Compostelle.

Dimanche 2 septembre : Burguette – Logrono ( 154 km )

Au lever, le temps est couvert et il fait froid, nous sommes en altitude donc, nous nous couvrons avant d’aborder la descente dans la forêt et, à la sortie de celle-ci le soleil est présent. Il y a beaucoup de faux-plats. Nous faisons des provisions à Puenta la Reina, très jolie petite bourgade où nous pique-niquons sur une terrasse ensoleillée ! Nous remontons sur nos vélos et, après une cinquantaine de kilomètres d’un parcours vallonné nous arrivons à Los Arcos et prenons une mauvaise direction ! Après 5 kms nous faisons demi-tour.

Nous voici à Logrono où nous cherchons une chambre dans un hôtel. Les espagnols dînant très tard nous en profitons pour visiter cette ville qui possède une magnifique cathédrale très bien illuminée ! …

Lundi 3 septembre : Logrono – Burgos ( 123 km )

Lever 7 h, l’hôtel est endormi. Le soleil se lève à l’horizon et le ciel est dégagé lorsque nous quittons la ville. Après quelques kilomètres nous arrêtons prendre notre petit déjeuner dans un café. A présent, nous sommes sur une route très fréquentée ? … Nous apercevons une portion d’autoroute qui n’est pas encore ouverte à la circulation ! Nous décidons de prendre cette opportunité et, en toute tranquillité, elle nous conduit à Najera. Le parcours est maintenant en toboggan et nous abordons le Col de la Pedraja à 1150 m avec une pente moyenne de 6% ! … Nous reprenons des forces à Santo Domingo de la Calzada en dégustant une succulente paëlla . Nous remontons sur nos vélos à 15h,30 en direction de Burgos où nous passons une bonne nuit. Promenade dans cette ville magnifique avec des bâtiments de toute beauté.

Mardi 4 septembre : Burgos – Valencia de Don Juan ( 179 km )

Départ à 7h,45. Après un arrêt petit déjeuner, nous reprenons la route qui, aujourd’hui, sera plus plate. En fin de matinée, premier incident ! … Guy nous fait la totale : crevaison des deux roues en même temps. Ce sera les seules de notre périple. Après réparation, nous rejoignons Carrion de Los Condes où nous achetons notre pique-nique et après nous être restaurés nous continuons notre chemin. Arrêt dans un bar à Mathalana de Valencia pour nous rafraîchir. Là, nous rencontrons une personne qui parle le français ! Elle va nous aider à trouver un hébergement à Valencia de Don Juan où nous arrivons à 19h. Nous prenons possession de notre chambre et dînons dans un petit restaurant juste à côté le tout pour un prix modique .

Mercredi 5 septembre : Valencia de Don Juan – Ponferrada ( 128 km )

Départ par un très beau temps mais froid 8° !… La route est plate jusqu’à Astroga. Ensuite, première montée de la journée avec le Col de Puerto de Manzanal à 1225 m d’altitude, il est 13h nous nous restaurons. Après le repas, une longue descente de 15 kilomètres nous conduit à Ponferrada où nous arrivons à 16h. Il fait chaud alors nous décidons de nous arrêter. Ici c’est la fête et les hôtels sont complets ! … L’office de tourisme nous trouve quand même une chambre, ouf … Aujourd’hui nous avons rencontré deux jeunes marcheurs venant de Nantes et qui pensent arriver à St Jacques vers le 11 septembre.

Jeudi 6 septembre : Ponferrada – Sarria ( 105 km )

Il fait beau, c’est encourageant. Nous partons à 7h,45 et une erreur de parcours nous rallonge de 6 kms . Arrêt dans un bar pour notre petit déjeuner où le patron qui parle bien le français nous indique un autre itinéraire qui doit nous raccourcir de 40 km !… Tout en évitant O braco et Arua. Nous suivons ses conseils mais cet itinéraire sera assez pénible, en effet, après avoir traversé une vallée à l’ombre nous voici au pied de la montagne face au Col de Puento de Pedrafita à 1099m ! … Nous déjeunons à son sommet. Descente … Un deuxième col nous attend, le Col de Do Cebeiro 1330m … Descente puis un troisième, le Col de Do San Roque 1270m … Descente et un quatrième, le Col de Poyo à 1335m !… Heureusement que la fin de ce raccourcit se termine par une descente de 15 km qui nous conduit à Sarria. Nous trouvons une chambre dans une pension. Avant de dîner, malgré une certaine fatigue, nous visitons la ville. Le repos réparateur sera le bien venu avant l’étape de demain qui sera l’aboutissement de notre voyage.

Vendredi 7 septembre : Sarria – Santiago de Compostela ( 133 km )

Ce matin, pas de chance pour notre dernière étape, il fait frais et il y a du brouillard. La route est difficile avec beaucoup de montées et aussi des descentes … Nous franchissons le Rio Muno, traversé de Portomarin et arrêt à Palas de Rei pour manger notre traditionnel (pain, jambon, fruits …). Cette journée aura été assez rude, chaude et épuisante avec 2000m de dénivelé ! .. A 18h,30, nous entrons dans Santiago et prenons la direction de bureau d’informations pour trouver une chambre car ici, la ville est envahie par les pèlerins ! … Le soir, un petit tour dans les rues et dîner en ville avant de rejoindre notre chambre pour un repos bien mérité après 1559 kilomètres et 16 300 mètres de dénivellation ! …

Le samedi 9 septembre : sera consacré à la visite de la ville riche en monuments. A la Maison des Pèlerins nous ferons une heure de queue pour récupérer la « Compostela » diplôme remis à chaque pèlerin . Les marcheurs sont les plus nombreux. Location d’une voiture pour le retour et le dimanche nous passons par le Cap Finistère qui est noyé dans une épaisse brume ! … Nous arriverons à Blois le lundi soir après avoir passé d’excellents moments ensemble en toute convivialité. Ce voyage nous a permis au cours de notre chemin de rencontrer des gens charmants, de tous les horizons, de découvrir de très beaux paysages et de traverser des régions superbes. C’est une expérience très enrichissante …

Amis cyclos, partez d’où vous voudrez, rejoignez Puenta la Reina d’où tous les chemins n’en font plus qu’un. vous serez contents, en repos avec vous-même, et un superbe Certificat de Pèlerins en mains sans oublier le carnet de route bien tamponné . Vous serez comblés ! …